SOCOM 4 : Cullen Gray et les forces spéciales détaillés et illustrés

Si nous savions déjà que SOCOM 4: US Navy SEALs nous plongerait aux commandes d’un commando de cinq personnes, l’identité du leader de l’escouade restait inconnue.

Fils d’un analyste naval et d’une géologue, Cullen Gray s’est habitué aux voyages et à la vie militaire dès son plus jeune âge en raison de la profession de ses parents. Après avoir été diplômé d’une université militaire avec des résultats remarquables, il servit activement les forces spéciales américaines avant d’être repéré par l’OTAN comme candidat potentiel au programme L.R.D. (Déploiement d’effectifs limités).

Ce programme est considéré comme le cœur d’un nouveau modèle de missions que cherche à exploiter l’organisation, et qui consisterait au déploiement d’une unité d’élite capable de résoudre des opérations particulièrement risquées avec un fort taux de réussite. Grâce à l’OTAN, Gray a pu suivre un entraînement intensif en compagnie de soldats du monde entier. En plus de cette formation classique, les recrues ont été éduquées dans des départements liés à l’informatique, la linguistique et la psychologie afin qu’ils deviennent meilleurs que n’importe quel corps d’armée.

Au terme, cette lourde préparation de trois ans a abouti à la création de plusieurs unités d’élite dépendant directement de l’Organisation du Traité Nord-Atlantique et déployables dans n’importe quel recoin du monde en moins de 48 heures. Après une courte période de test, la condition physique, l’intelligence et les qualités de leader naturelles de Gray firent rapidement de lui un chef d’équipe respecté.

Lors d’une de ses opérations en Asie du Sud-Est, le héros de SOCOM 4 perdit le contact durant de longs mois avec sa hiérarchie, devenant même considéré comme M.I.A. (Missing In Action) avant d’être secouru par une patrouille alliée. Suite à ses évènements, le soldat auparavant exemplaire devint vite renfermé et cynique, et décida de ne plus s’attacher à ses coéquipiers. Bien que montrant un réel manque d’empathie envers les personnes étant incapable de suivre ses directives, Gray poursuivra quand même son aventure dans ce commando d’élite et continuera à accomplir de nombreuses quêtes pour l’OTAN.

Vous l’aurez donc compris, ce nouveau SOCOM vous proposera au fil des missions de découvrir et de comprendre les raisons de l’attitude de Cullen Gray. Que s’est-il passé en Asie du Sud-Est ? Voilà probablement une des questions auquel répondra l’aventure solo du titre. En attendant, nous pouvons toujours nous délecter des captures et illustrations révélées en même temps que cette biographie des plus séduisantes.