PlayStation 4 : les caractéristiques détaillées et le monstre en images

C’est un fait, la courbe des deux consoles Next-Gen ressemble quelque peu à nos Box internet, mais la PlayStation 4 a tout de même un design qui rappelle un peu la PS Two, avec une partie brillante. De la bouche de Sony Computer Entertainment, la console, aux formes simples, mais modernes, est découpée en quatre parties : le lecteur Blu-ray, les boutons, l’indicateur de mise sous tension et la ventilation, toutes séparées par un petit espace entre chaque section. La LED Power tourne au bleu lorsque la petite est allumée. Notez que la PS4 possède une partie « glossy« , sur laquelle vous verrez probablement vos pattes de mouche, mais les possesseurs de PS3 Fat y sont habitués.

Du côté de la manette, vous avez presque déjà tout lu. Celle-ci est composée d’une barre lumineuse – qui permet de vous avertir en changeant de couleur (comme le PS Move) ou de vous repérer dans l’espace (à condition d’avoir la caméra) – d’un pavé tactile et du fameux bouton Share. De plus, un port pour le casque audio/micro est inclus pour profiter pleinement d’un titre, seul ou en multijoueur.

Parlons peu, parlons bien et passons aux choses sérieuses. Un CPU x86-64 AMD « Jaguar » à 8 cœurs, un GPU avec une puissance de 1,84 TFLOPS, 8 Go de RAM GDDR5, en gros, vous l’aurez compris, l’architecture de cette machine est proche d’un PC. L’avantage ? Des productions plus simples pour les studios de développement. Petit rappel : les caractéristiques de la PS3 faisaient s’arracher les cheveux de certains concepteurs dans le domaine vidéoludique… Sony Computer Entertainment s’est donc adapté en proposant une bête de course plus que correcte sur le marché (du moins dans le domaine des consoles de salon). Pour consulter la fiche technique et voir la bête sous tous les angles, il suffit de cliquer sur le bouton « suivant ».